Des outils utiles et gratuits 

Des outils et des capsules pratiques destinés au bien-être des enfants, des adolescentes et adolescents, des parents et des intervenantes et intervenants.

Offres d'emploi chez Boscoville

Madame Confinement se sent triste aujourd’hui; elle trouve que le temps est long. Elle a presque le goût de pleurer ! Elle aimerait que quelqu’un vienne jouer avec elle. Voir l'infographie (PDF)

La nouveauté, l’imprévisibilité, l’impression de perte de contrôle ou d’une menace pour sa personne peuvent être des sentiments ressentis dans le contexte de la crise de la COVID-19. Le contexte actuel peut amplifier le stress au travail, notamment pour le personnel des services éducatifs à la petite enfance qui débute ou poursuit l’accueil graduel des enfants dans leur milieu. Voir l'infographie (PDF)

Restez sensibles aux besoins de votre enfant. Tous les comportements n’ont pas besoin d’être montrés. Dans certains cas, faire un câlin, par exemple, pour rassurer votre enfant durant une rencontre de télétravail peut être aussi très efficace pour renforcer les comportements attendus. Voir l'infographie (PDF)

Intégrez l’amusement à votre quotidien en sollicitant la participation de vos enfants. Voir la fiche #1 (PDF) Voir la fiche #2 (PDF)

Monsieur Confinement comprend que ce n’est pas facile de toujours rester dans la maison avec sa famille. Il comprend que la vie familiale a un peu changé depuis quelque temps et que ses parents lui disent « non » un peu plus souvent. Il décide alors de rester calme et de respecter la décision de ses parents. Voir l'infographie (PDF)

Monsieur Confinement comprend que ce n’est pas facile de toujours rester dans la maison avec sa famille. Il comprend que la vie familiale a un peu changé depuis quelque temps et que ses parents lui font plus de demandes qu’à l’habitude. Il fait alors un effort pour se mettre en action rapidement lorsque ses parents lui font des demandes. Voir l'infographie (PDF)

Monsieur Confinement est assis à la table de la cuisine et il essaie de faire ses travaux scolaires. Il est incapable de se concentrer. Son voisin fait du vélo dehors, sa mère parle au téléphone avec une amie et sa soeur écoute de la musique dans sa chambre. Il préférerait jouer à son jeu vidéo ! Voir l'infographie (PDF)

Après avoir déjeuné, Madame confinement décide d’écouter de la musique dans la cuisine pour passer le temps. Aussitôt, son petit frère lui demande de changer la chanson, car il ne l’aime pas. Elle décide alors d’aller s’installer au salon pour regarder une émission, mais sa soeur se fâche en disant qu’elle a pris sa place sur le sofa. Voir l'infographie (PDF)

Madame Confinement se pose toutes sortes de questions concernant à l’école. Elle se demande si elle va passer son année scolaire et comment ils vont pouvoir rattraper tout le temps perdu. Elle est aussi inquiète pour ses amis. Voudront-ils encore être amis avec elle ? Dans son activité de gymnastique, va-t-elle se rappeler des trucs que son entraîneur lui avait montrés et surtout, réussir sa roue arrière?

Voir l'infographie (PDF)

Madame Confinement se sent triste aujourd’hui; elle trouve que le temps est long. Elle a presque le goût de pleurer ! Elle aimerait que quelqu’un vienne jouer avec elle. Voir l'infographie (PDF)

Madame Confinement comprend que ce n’est pas facile de toujours rester dans la maison avec sa famille et que la vie familiale a un peu changé depuis quelque temps. Il est normal d’être plus souvent en désaccord avec ses frères et soeurs. Voir l'infographie (PDF)

Madame Confinement comprend que ce n’est pas facile de toujours rester dans la maison avec sa famille. Elle comprend que la vie familiale a un peu changé depuis quelque temps et que les conflits sont un peu plus fréquents. Elle décide alors de faire un effort pour reconnaitre son erreur et de s’excuser auprès de son petit frère... Voir l'infographie (PDF)

Monsieur Confinement veut le silence. Il essaie de faire un petit travail de mathématiques suggéré sur le site internet de la commission scolaire. Il est installé à la table de la cuisine; sa soeur et sa mère sont aussi à la maison. Elles parlent, se promènent et font du bruit. Il n’en peut plus, il ne parvient pas à se concentrer ! Voir l'infographie (PDF)

Madame Confinement est exaspérée parce que son petit frère l’énerve. Il la suit partout dans la maison, fait du bruit avec sa bouche, répète tout ce qu’elle dit et refuse de la laisser tranquille. Voir l'infographie (PDF)

Le renforcement social est le type de renforcement le plus puissant pour promouvoir les comportements positifs, surtout les renforcements verbaux spécifiques. Ils permettent à l’enfant de comprendre, d’intégrer et de reproduire le comportement pour lequel il reçoit un renforcement. Voir l'infographie (PDF)Voir la fiche d'activité (PDF)

Lorsqu’on n’a pas le contrôle sur une situation, il est possible que l’ANXIÉTÉ affecte négativement nos pensées et provoque des malaises physiques. Voir l'infographie (PDF)

Après toutes ces semaines sans école, il est possible que tu te stresses et que tu te fasses des SCÉNARIOS CATASTROPHIQUES. Voir l'infographie (PDF)

N’oublie pas, c’est temporaire tout ça. Voir l'infographie (PDF)

Être CONFINÉ pour respecter les consignes, ce n’est pas se couper du reste du monde. Voir l'infographie (PDF)

Tu ne peux pas changer la situation de confinement, mais tu peux choisir ce que tu fais de ton temps! Voir l'infographie (PDF)

Quelles sont tes forces, tes qualités qui pourraient t’aider à atteindre tes objectifs ?
Y a-t-il quelqu’un qui pourrait t’aider à les atteindre ?
Qu’est-ce qui pourrait te nuire ? Quels sont les obstacles ?

Voir l'infographie (PDF)

Je me sens comme dans des MONTAGNES RUSSES... Une journée, je suis motivé à m’activer et le jour d’après, je déprime et je trouve le temps tellement long ! Voir l'infographie (PDF)

Après toutes ces semaines sans école, il est possible que tu te stresses et que tu te fasses des SCÉNARIOS CATASTROPHIQUES. Voir l'infographie (PDF)

En période de déséquilibre, il est particulièrement important de maintenir une routine prévisible pour vous et votre famille. Avoir des repères temporels favorise le sentiment de sécurité des enfants, aide à diminuer le stress familial et améliore le climat entre les membres de la famille en général. Voir l'infographie (PDF)

Pourquoi est-il pertinent de développer un système structuré de renforcements ? La force d’un système familial plutôt qu’individuel. Voir les fiches imprimables (PDF)Voir l'infographie (PDF)

Restez sensibles aux besoins de votre enfant. Tous les comportements n’ont pas besoin d’être montrés. Dans certains cas, faire un câlin, par exemple, pour rassurer votre enfant durant une rencontre de télétravail peut être aussi très efficace pour renforcer les comportements attendus.

Voir l'infographie (PDF)

C’est correct d’être moins performant dans nos différents rôles. C’est correct d’être stressé et inquiet; on a de bonnes raisons de l’être ! Ce sont là des réactions normales à une situation anormale ! C’est temporaire. En attendant, on fait du mieux qu’on peut, et c’est OK ! Voir l'infographie (PDF)

Intégrez l’amusement à votre quotidien en sollicitant la participation de vos enfants. Voir la fiche #1 (PDF)Voir la fiche #2 (PDF)

Les enfants doivent être encouragés lorsqu’ils démontrent les comportements attendus. L’enfant qui obtient de l’attention seulement lorsqu’il agit de façon négative aura tendance à agir négativement pour obtenir votre attention. Voir l'infographie (PDF) Voir la fiche d'activité (PDF)

C’est temporaire. Tout le monde est dans le même bateau. La solidarité des gens est belle à voir. J’ai pu envoyer mes courriels, au moins, c’est déjà ça. Je passe plus de temps avec mes enfants et ma famille, c'est positif ! Voir l'infographie (PDF)

It is with great enthusiasm that the Boscoville team presents to you this brief activity guide, designed especially for a period of confinement. The guide is principally aimed at workers of the CISSS and CIUSSSS and contains 11 clinically focused recreational activities for youth between the ages of 6 and 17 who are living in residential care centres. We are aware that the measures that have been put in place over the last few weeks have placed many youth and their families in a state of disequilibrium. This is also true for workers. Most of the usual daily activities have been suspended and this requires a rapid reorganisation of programming at the centres where you work. Although we cannot directly support you on the floor, we want to help in any way we can. The activities in this guide are ready to go, simple to animate, and it will help you share positive and unforgettable moments with your youth during this period.

Voir la version française

Voir la fiche (PDF)

It is with great enthusiasm that the Boscoville team presents to you the second volume of our activity guide, designed specifically for a period of confinement. The guide is principally aimed at workers of the CISSS and CIUSSSS and contains 10 clinically focused recreational activities for youth between the ages of 6 and 17 who are living in residential care centres. We are aware that the measures that have been put in place over the last few months have placed many youth and their families in a state of disequilibrium. This is also true for workers. Most of the usual daily activities have been suspended and this requires a rapid reorganisation of programming at the centres where you work. Although we cannot directly support you on the floor, we want to help in any way we can. The activities in this guide are ready to go, simple to animate, and will help you share positive and unforgettable moments with your youth during this period.

Voir la version française

Voir la fiche (PDF)

La nouveauté, l’imprévisibilité, l’impression de perte de contrôle ou d’une menace pour sa personne peuvent être des sentiments ressentis dans le contexte de la crise de la COVID-19. Le contexte actuel peut amplifier le stress au travail, notamment pour le personnel des services éducatifs à la petite enfance qui débute ou poursuit l’accueil graduel des enfants dans leur milieu. Habituellement, gérer calmement des situations difficiles mobilise d’énormes ressources personnelles sur le plan de l’autocontrôle et de la gestion des émotions. Imaginez maintenant ! Voir la fiche (PDF)

La pandémie actuelle a créé une onde de choc qui, même après plusieurs mois, continue d’affecter toute la population. Bien que les mesures restrictives et de confinement soient incontournables afin de minimiser les effets de la COVID-19 sur la santé physique, elles viennent à menacer la santé mentale des enfants, des parents et, dans une plus grande mesure, ceux vivant en contexte de vulnérabilité (Every-Palmer et al., 2020; Fegert 2020 ; Liang et al., 2020 ; Walsh, 2020; Xie et al. 2020). Ainsi, certaines familles n’étant pas dans une situation de vulnérabilité au préalable de la crise pourraient actuellement vivre de la détresse pour plusieurs raisons.

Voir la fiche (PDF)

La pandémie de la COVID-19 occasionne un état de déséquilibre qui mobilise les capacités adaptatives de tous d’une façon particulière. Les intervenants qui oeuvrent dans les services essentiels sont d’autant plus affectés puisqu’ils font face à un plus grand risque de contamination, des effectifs réduits et une réorganisation importante des services habituels. C’est le cas des intervenants dans la communauté qui poursuivent l’accompagnement auprès des familles et des jeunes vulnérables. Ces derniers, qui présentent généralement des difficultés psychosociales diverses, voient leur besoin de soutien augmenté face à cette situation sans précédent. Devant ces circonstances exceptionnelles, il est proposé de limiter les visées d’accompagnement à : 1) s’assurer qu’il n’y ait pas d’urgences ou de dangers imminents au sein de la famille; 2) préserver la santé et le fonctionnement minimal de la famille et; 3) soutenir la résilience familiale pour favoriser l’adaptation à cette période difficile. Voir la fiche (PDF)

C’est peut-être la première fois que vous entendez parler de la loi de l’effet. Voici de quoi il s’agit. La loi de l’effet est un concept central quand on aborde la consommation et plus spécifiquement un «épisode» de consommation. En tant qu’intervenant, parfois, la réduction de la consommation ne semble pas une option possible pour un jeune, on est donc dans une impasse. D’un côté, nous savons que la consommation comporte des risques pour le jeune, d’un autre, nous savons aussi que le jeune est loin de les considérer ou d’être prêt à changer. On peut alors plutôt essayer de conseiller le jeune à adopter des comportements moins risqués pour lui et pour son entourage lorsqu’il consomme. Encore une fois, c’est l’approche de réduction des méfaits qui est à l’honneur. À l’aide de la loi de l’effet, il vous sera plus facile de le faire réfléchir à sa consommation et l’aider à identifier des comportements moins risqués ou plus adaptés. C’est un concept simple qui peut donner des effets positifs, très concrets. Cette capsule toxico vous permettra de présenter ce concept aux jeunes de votre groupe ou à toutes personnes de votre entourage. En bonus, nous vous proposons une petite activité simple et efficace à faire avec les jeunes de votre groupe. Voir la fiche (PDF)

On entend souvent parler de l’approche de réduction des méfaits dans les politiques de santé publique ou aux nouvelles. On a d’ailleurs légalisé l’usage du cannabis au Canada pour s’orienter davantage vers une approche de réduction des méfaits. Mais sommes-nous en mesure d’expliquer cette approche à des jeunes dans nos propres mots ? Ce concept si simple peut parfois donner des mots de tête lorsque l’on cherche à le vulgariser, le comprendre ou même à l’appliquer. Est-ce qu’on comprend nous-mêmes ce que c’est ? Nous allons tenter de remédier à cette situation.
Cette capsule toxico vous permettra de faire tout ça ! En bonus, vous pourrez faire une activité de sensibilisation axée sur cette approche avec l’ensemble de vos jeunes. Parce qu’expliquer l’approche de réduction des méfaits aux jeunes, c’est un point de départ pour les responsabiliser à adopter des comportements moins risqués et plus prudents.

Voir la fiche (PDF)

Le développement de l’enfant dépend grandement des sentiments de sécurité émotionnelle, cognitive et physique qui sont développés dans la relation avec les donneurs de soins. Lorsqu’un enfant vit des événements traumatiques de nature relationnelle commis par des personnes significatives, qui sont répétés et prolongés dans le temps, cela peut donner lieu à des conséquences sur son développement. L'approche sensible au trauma complexe nous permet de mieux comprendre les effets de l’exposition traumatique sur le développement des enfants comme le fait de vivre avec un sentiment persistant d’insécurité. Voir la fiche (PDF)

Le continuum de prestation de services cliniques se base sur:

Le modèle d’intervention Risque-Besoins-Réceptivité (Modèle RBR ; Bonta et Andrews, 2017)
Voir le document (PDF)

Les composantes clés des organisations sensibles aux traumas (Dierkhising & Branson, 2016 ; Branson et al., 2017)
Voir le document (PDF)

Social support and connectedness are vital keys to health and wellbeing. Current social distancing measures have deeply impacted how we connect and limited our normal ways of interacting. Without being able to see our family, friends, and community, we can start to feel extremely isolated, which can have a negative impact on our physical and mental health. This tool is intended to give you a visual representation of all the support and care (whether professional or informal) that is available to you and/or relationships you may need to cultivate at this moment. Voir la fiche (PDF)

L’activité qui vous est présentée permettra à l’enfant de créer un album souvenir de ses moments de vie pendant la période de confinement afin de soutenir le développement de son narratif identitaire. En fait, notre identité se construit à travers notre histoire personnelle tel un récit divisé en plusieurs chapitres. Ceci nous permet d’expliquer d’où on vient et vers où on va et ainsi de le communiquer aux autres. À la petite enfance, le développement de l’identité commence à se construire à partir des interactions entre l’enfant et le donneur de soins. À l'enfance, ce développement se construit par l’exploration des attributs personnels (ex. : petit ou grand, fille ou garçon, cheveux blonds ou bruns, etc.) tandis qu’à l’adolescence, cette construction se réalise par l’exploration des valeurs, des intérêts, des relations sociales et des besoins du jeune. Voir la fiche (PDF)

De manière générale, dans la communauté, plusieurs groupes (écoles, clubs, équipes, religions) ont des rituels qui unissent leurs membres. Ces rituels peuvent prendre plusieurs formes comme des repas traditionnels, des fêtes annuelles, des rencontres régulières, des chants spécifiques, etc. Ces rituels offrent une opportunité de connexions avec la culture, la communauté et entre les membres du groupe. Le partage d’un rituel favorise un sentiment d’appartenance, soit de faire partie d’un ensemble plus grand que soi. Les rituels améliorent l’intégration sociale et l’engagement dans le groupe. Ils offrent des points de repère temporels en termes de jour, mois ou période de l’année. Voir la fiche (PDF)

Dans le contexte du retour à l’école, plusieurs acteurs du milieu scolaire ont manifesté leurs préoccupations relativement à la COVID-19. S’inspirant de l’approche du Soutien au comportement positif, voici un plan d’apprentissage pouvant soutenir l’enseignement des mesures sanitaires. Cet outil a été conçu pour guider les enseignants dans leurs discussions avec leurs élèves et leur permettre de mettre l’accent sur les comportements à adopter dans les prochaines semaines, en tout temps et en tout lieu, en lien avec les recommandations de la santé publique.

Voir la fiche (PDF)

Dans le contexte du retour à l’école, plusieurs acteurs du milieu scolaire ont manifesté leurs préoccupations relativement à la COVID-19. S’inspirant de l’approche du Soutien au comportement positif, voici un plan d’apprentissage pouvant soutenir l’enseignement des mesures sanitaires. Cet outil a été conçu pour guider les enseignants dans leurs discussions avec leurs élèves et leur permettre de mettre l’accent sur les comportements à adopter dans les prochaines semaines, en tout temps et en tout lieu, en lien avec les recommandations de la santé publique.

Voir la fiche (PDF)

The COVID-19 pandemic has forced us into a state of imbalance and has tested everyone’s adaptive capacities in different ways. People working in essential services are more impacted given the greater risk of contamination, reduced staffing, and vast reorganization of service provision. This is the case for community workers who are continuing to support vulnerable families. These families tend to require psycho-social support and are currently at greater risk in the face of this difficult and unprecedented situation.
Given the exceptional circumstances we find ourselves in, workers should focus their interventions on three areas:

  1. Safety first. Ensure there are no emergencies or immediate dangers present within the family.
  2. Preserve the health and basic functioning of the family.
  3. Support family resilience and help with adaptation to the current circumstances.

Voir la fiche (PDF)

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que l’équipe de Boscoville vous présente ce petit guide d’activités conçu pour être animé en période de confinement. Il s’adresse principalement aux éducateurs et aux éducatrices « jeunesse » des CISSS et CIUSSS. Ce guide vous propose 12 activités clinico-ludiques créées pour les jeunes âgés de 6 à 17 ans. Nous sommes conscients que les mesures mises en place dans les dernières semaines occasionnent un déséquilibre chez les jeunes et les familles et que plusieurs activités quotidiennes sont annulées exigeant ainsi une réorganisation rapide de la programmation pour plusieurs intervenants.
Bien que nous soyons dans l’impossibilité de vous soutenir directement sur le terrain, nous aimerions vous donner un coup de pouce en vous proposant une série d’activités clés en main. Elles sont simples à animer et elles vous permettront de passer des moments amusants avec vos jeunes pendant ce temps de confinement !

See English version

Voir la fiche (PDF)

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que l’équipe de Boscoville vous présente un deuxième volume d’activités conçu pour être animé en période de confinement. Il s’adresse principalement aux éducateurs et aux éducatrices « jeunesse » des CISSS et CIUSSS. Ce guide vous propose 10 activités clinico-ludiques créées pour les jeunes âgés de 6 à 17 ans. Puisque les mesures de confinement peuvent exiger de réorganiser le vécu éducatif partagé pour qu’il reste stimulant et dynamique, nous espérons que les idées d’activités proposées ici sauront vous soutenir dans l’animation de votre programmation clinique. Celles-ci sont simples à animer et elles vous permettront de passer des moments amusants avec vos jeunes pendant ce temps de confinement !

See English version 

Voir la fiche (PDF)

En cette période difficile, il est normal d’avoir envie de ventiler entre collègues. Malgré le fait que cette forme de communication peut offrir une sorte de soutien positif (amélioration de la qualité des amitiés professionnelles, impression de proximité dans l’équipe), cela peut aussi exacerber certaines émotions négatives pouvant entraîner des symptômes dépressifs à plus long terme. C’est ce qu’on connait sous le nom « d’effet de contamination ». Aussi, considérant la pression que la situation exerce sur les intervenants, il est possible que plusieurs collègues soient déstabilisés par le contexte, d'où l’importance d’accorder une attention particulière au contenu de notre discours afin de demeurer positif et susciter l’espoir. Ainsi, puisque le fait de ventiler peut avoir des effets néfastes sur la personne qui reçoit le message et que le soutien social entre collègues est très important en cette période, voici une stratégie de communication qui pourrait être intéressante à proposer. Voir la fiche (PDF)

En raison de la pandémie, Boscoville souhaite partager une version abrégée de son programme BLUES avec les centres de réadaptation du Québec.


Créé aux États-Unis, BLUES a été adapté au contexte québécois en collaboration avec l’Université de Montréal. Son objectif est de prévenir la dépression chez les jeunes de 12 à 18 ans. Dans sa version complète, il est l’un des programmes les plus étudiés et les mieux validés à l’échelle mondiale. Sachant que les jeunes hébergés en protection de la jeunesse sont normalement plus enclins à développer des troubles de santé comme la dépression, il est possible de croire que le confinement ne fait qu’amplifier le risque d’apparition de symptômes dépressifs. En effet, le stress psychologique et la perte de soutien social qui accompagnent le confinement sont des facteurs de risque de ce trouble de santé mentale.

Voilà pourquoi l’équipe de Boscoville désire partager quelques techniques cognitivo-comportementales issues de son programme.

Voir la fiche (PDF)

Le soutien et les interactions sociales sont des éléments clés à la santé et au bien-être de chaque individu. Actuellement, les consignes de distanciation sociale ont grandement changé la manière dont nous connectons et interagissons avec les autres. Puisqu’il est beaucoup plus compliqué de voir notre famille, nos amis et les autres membres de notre communauté, il est possible de se sentir extrêmement isoler ce qui peut avoir des conséquences négatives sur notre santé physique et mentale. L’objectif de cet outil est donc de faire une représentation visuelle, de façon informelle ou professionnelle, des personnes présentes qui font partie de notre réseau social et que nous voudrions renforcer les liens en ce moment.

Voir la fiche (PDF)

Lorsqu’une fleur ne fleurit pas, on corrige l’environnement dans lequel elle pousse.

Petite enfance et familles

Scolaire