Programme Lotus : réduire le risque de récidive chez les jeunes

Vise une diminution du risque de récidive chez les jeunes suivis en vertu de la LSJPA.

Réadaptation

BASÉ SUR

RISQUE-BESOINS-RÉCEPTIVITÉ (MODÈLE RBR ; BONTA ET ANDREWS, 2017) ET LES COMPOSANTES CLÉS DES ORGANISATIONS SENSIBLES AUX TRAUMAS (DIERKHISING & BRANSON, 2016 ; BRANSON ET AL. , 2017) .

Réussite

Soutenir les pratiques cliniques des déléguées et délégués à la jeunesse afin de diminuer le risque de récidive des jeunes de 12 à 21 ans suivis dans la communauté en vertu de la LSJPA.

Nombre d’heures de la formation

25 h

Durée de l’accompagnement

2 ans (déploiement)

NOMBRE D’INTERVENANTES ET D’INTERVENANTS FORMÉS EN 2021 – 2022

47

NOMBRE DE NOUVEAUX
MILIEUX IMPLANTÉS

0

NOMBRE DE MILIEUX IMPLANTÉS
DEPUIS LE DÉBUT DU PROGRAMME

75

Objectifs

Développer et consolider les connaissances et les compétences des professionnelles et professionnels en lien avec le modèle Risque-Besoins-Réceptivité (Modèle RBR) et les composantes clés des organisations sensibles aux traumas

Le but étant de soutenir l’organisation dans le développement d’une prestation de services individuels s’appuyant sur ces bases théoriques. 

S’adresse

Aux déléguées et délégués à la jeunesse offrant le suivi dans la communauté en vertu de la LSJPA. Le programme Lotus invite la déléguée ou le délégué à la jeunesse à s’engager dans une réflexion intégrative lui permettant de bien prioriser les cibles d’intervention selon le modèle RBR (risque, besoins et réceptivité) tout en respectant les principes clés des organisations sensibles aux traumas

Le programme met ainsi l’emphase sur la compréhension du passage à l’acte, la connaissance de la ou du jeune et de ses forces, l’alliance thérapeutique, la structure et le cadre des rencontres individuelles et l’utilisation des techniques cognitivo-comportementales.  

S’inspire

du Modèle Risque-Besoins-Réceptivité (Modèle RBR) et des principes des organisations sensibles au trauma.

Niveau 3

L’intervention de niveau 3 proposée par Lotus vise un soutien individualisé des jeunes suivis dans la communauté en vertu de la LSJPA.

Où en sommes-nous

En 2020 – 2021, Boscoville a entamé la Phase 1 de l’expérimentation du programme Lotus, qui consistait en la formation et l’adaptation des contenus en collaboration avec quatre des comités pilotes de quatre régions du Québec (Montréal, Mauricie-Centre-du-Québec, Abitibi-Témiscamingue, Québec-Capitale Nationale). L’année 2022 représentait la Phase 2 de l’expérimentation pendant laquelle l’ensemble des équipes de déléguées et délégués à la jeunesse des régions en expérimentation ont bénéficié de la formation. En 2023, le programme Lotus sera révisé et manualisé en vue d’un déploiement dans l’ensemble de la province. 

Communiquez avec nous !

Pour en savoir plus sur le programme Lotus, écrivez-nous.

Chercheuses, chercheurs et consultantes, consultants
Catherine Laurier, Ph. D.

Professeure adjointe au Département de psychoéducation de l’Université de Sherbrooke
Chercheuse régulière pour l’Institut universitaire Jeunes en difficulté du CIUSSS Centre-Sud-de-L’Ile-de-Montréal

Geneviève Parent, Ph. D.

Professeure au département de psychoéducation et de psychologie à l'Université du Québec en Outaouais.
Professeure associée à l'École de criminologie de l'Université de Montréal.
Chercheuse régulière à l'Institut universitaire Jeunes en difficulté, CIUSSS Centre-Sud-de-L'Île-de-Montréal.

Rapport (version longue)

Portrait et réflexions sur les pratiques liées à la diminution du risque de récidive.

Rapport (version courte)

Portrait et réflexions sur les pratiques liées à la diminution du risque de récidive.

« Avant d’embarquer dans le projet d’implantation et d’expérimentation du programme Lotus, je n’avais jamais travaillé avec l’équipe de Boscoville. Un seul mot me vient en tête pour décrire votre travail : implication. Vous êtes tellement présent pour les équipes avec lesquelles vous travaillez ! À chacune des étapes, nous nous sentons soutenus, compris et entendus. Rien n’est laissé au hasard et chaque détail compte pour vous. Vous avez une façon d’aborder les intervenantes et intervenants qui favorise les échanges sans jugement. J’ai adoré mon expérience et de voir le résultat final, c’est gratifiant pour les équipes. »

Marie-Claude Bélisle, APPR, CISSS Abitibi-Témiscamingue

Petite enfance et familles

Scolaire